visitez

réservez

Vous connaissez certainement le quotidien régional « La Dépêche du Midi ».

Un des plus grands groupes de presse français qui possède entre autres le quotidien « Midi Libre » et le journal du rugby « Le Midi Olympique ». Mais avez-vous déjà pénétré les coulisses de cette institution toulousaine ?

Prochaine date : jeudi 13 février à 10h

Tarifs

Tarif adulte : 10€

Tarif réduit : 8.50€

Gratuit pour les moins de 6 ans

 

Informations pratiques

Réservation préalable obligatoire
Pièce d’identité exigée le jour de la visite
Visite accessible aux groupes et aux particuliers
1H30 de visite guidée
Pour des raisons de sécurité, il sera demandé aux visiteurs du groupe de laisser leurs sacs à l’intérieur du car.
Visite possible en journée (le matin ou l’après-midi)
Visite possible en soirée
6J / 7J sauf samedis soirs, dimanches et jours fériés
Point de départ de la visite :

Avenue Jean Baylet – 31100 Toulouse

Pour plus de renseignements : reservation@manatour.fr

Personnes à mobilité réduite : contactez-nous

En savoir plus

Vous voulez découvrir l’envers du décor ? La Dépêche du Midi vous ouvre ses portes. D’où vient l’information, comment est-elle traitée, mise en page et acheminée vers vos kiosques habituels ? Vous découvrirez toutes les étapes de la fabrication du journal en traversant les différentes salles de travail :

La salle de rédaction pour le traitement de l’information,
L’atelier PAO où sont intégrées les photos et la publicité,
L’atelier des plaques Offset : technologie du CTP,
La salle des 2 immenses rotatives pour l’impression de 23 journaux par seconde,
Le dérouleur pour l’alimentation des rotatives et le stock de papier appelé « la cathédrale de papier,
La salle des expéditions où les journaux sont empaquetés et expédiés,
Le quai des expéditions pour l’approvisionnement des 3700 points de vente, soit 17 000 kms parcourus chaque nuit.
Cette immersion au cœur de la presse, vous permet d’être au contact et d’appréhender les différents métiers qui composent cette entreprise et d’approcher des machines impressionnantes, telles que les rotatives.

Après une introduction dans le hall d’accueil, le guide vous conduit en salle de rédaction. Il vous présente les différents métiers du journalisme (rédacteurs, photographes de presse, secrétaire de rédaction etc…), la manière dont les sujets d’actualité sont sélectionnés, comment l’information est obtenue, vérifiée, traitée et mise en page, que ce soit sur la version papier, mais aussi sur le web. Un espace muséographique permet ensuite de retracer la longue histoire de la Dépêche du Midi depuis sa création en 1870 par Joseph Sirven, un imprimeur toulousain. Des photos anciennes vous dévoilent l’évolution des métiers et des conditions de travail. Une collection de machines ou d’objets, comme la linotype ou les stéréotypes, rend compte de l’évolution des techniques : de la typographie, utilisée jusqu’en 1979, à l’offset, la technique utilisée actuellement.

La salle de PAO (publication assistée par ordinateur) accueille, elle, les graphistes. Ils réalisent la publicité, la mise en page des magazines du groupe et la validation des pages de la Dépêche du Midi qui sont ensuite envoyées à l’imprimerie. Vous saurez alors comment sont traitées les photos en quadrichromie et quel est le format d’impression utilisé. La visite de l’imprimerie débute par l’atelier des plaques offset. Quésaco ??? Ce sont des plaques d’aluminium couvertes d’une pellicule photosensible qui va recevoir l’image à imprimer sur le papier. Ces plaques « offset » sont ensuite placées sur les rouleaux de la rotative pour recevoir de l’encre et la déposer sur le papier. Cette technique d’impression est utilisée depuis 1979 à la Dépêche du Midi. C’est le moment de découvrir les deux rotatives Heidelberg pilotées par des rotativistes qui impriment les pages et qui les assemblent pour sortir jusqu’à 23 journaux à la seconde à vitesse maximale.

Descendons ensuite découvrir les « dérouleurs » qui déroulent les rouleaux de papier à travers les impressionnantes rotatives. On peut avoir la chance d’assister à la préparation des rouleaux par les ouvriers et au déplacement du papier depuis le stock par des robots ! Ouvrez-bien vos yeux ! Nous traversons maintenant le stock de papier, surnommé la « cathédrale de papier » du fait des colonnes formées par les bobines empilées. Les bobines pèsent de 600 à 1 300 kg en fonction de leur taille et déroule 23 kms de papier chacune. Le stock s’étend sur 2 300 m2 et renferme également 5 « encriers » ou cuves d’encre pour l’alimentation des rotatives.

Poursuivons cette immersion par le quai des expéditions où arrivent les journaux qui ont été emballés à la sortie des rotatives. Ces paquets sont guidés automatiquement sur le bon quai correspondant à leur destination. Ils sont ensuite chargés dans des camions pour être expédiés aux quatre coins de la région.

La dernière étape de la visite a lieu dans la salle d’empaquetage où les journaux sont emballés pour ensuite être expédiés vers les abonnés et les 3700 points de vente.