visitez

réservez

Une source d’énergie ! Rendez-vous à l’usine SETMI !

La SETMI (Société d’Exploitation Thermique du MIrail) est une filiale de Veolia Recyclage et Valorisation. Elle est en charge de l’exploitation de l’usine qui a obtenu la triple certification QSE : Qualité, sécurité et environnement.

Tarifs

Visite gratuite

Informations pratiques

Réservation préalable obligatoire reservation@manatour.fr
Pièce d’identité exigée le jour de la visite
Visite accessible, sur réservation, aux groupes et aux particuliers
1H30 de visite guidée
5J / 7J sauf samedis, dimanches et jours fériés.

En savoir plus

L’usine de valorisation des déchets de Toulouse est implantée au sud de la ville. Elle a été construite en même temps que le quartier du Mirail afin de valoriser l’énergie produite par la combustion des déchets en énergie thermique. Elle est donc entrée en service en 1969 et a subi depuis de nombreuses améliorations tant sur le plan quantitatif que qualitatif et environnemental.

Elle traite actuellement environ 280000 tonnes de déchets par an. Découvrez comment le traitement de ces déchets permet d’alimenter en eau chaude chauffage (ECC) et eau chaude sanitaire (ECS) les quartiers alentours, mais aussi de produire de l’énergie électrique. En arrivant sur le site, vous serez interpelé par la longue cheminée rouge et blanche culmine à 70 mètres de hauteur. C’est par cette cheminée que sont évacuées les fumées issues de la combustion, après les traitements qui permettent d’éliminer tous les polluants. Les normes sont drastiques et les contrôles sur la qualité se font en continu. Incinérer permet de réduire de 75% environ le volume des déchets et le résidu (mâchefer) sera valorisé en technique routière.

Vous contournerez l’usine pour visualiser le trafic des camions qui amènent les déchets sur le site : déchets ménagers (ou « OM » : 80%), déchets des entreprises assimilables (ou « DIB » : 18%), déchets des hôpitaux, labo, infirmières… (ou « DASRI » : 2%) et les résidus de la combustion (imbrûlés ou mâchefers) stockés dans une immense aire de stockage (ou camembert).

Un couloir pédagogique permet d’appréhender l’histoire du quartier du Mirail et de celle de l’usine ainsi que leur évolution. La présentation se poursuit dans une salle aménagée pour les visiteurs :

Une déchétèque présente plusieurs catégories de déchets (plastique, métal, carton, électroniques) et aborde les thématiques du recyclable, valorisable, biodégradable mais aussi la réduction des déchets à la source, le compostage, la consommation, le mieux acheter…
Une fois assis, vous pourrez circuler dans l’usine à l’aide de schémas animés présentant :
L’arrivée des camions sur le site (contrôle et pesée), le déchargement dans la fosse (20 mètres de profondeur, 60 de long..).
Le travail des pontiers qui homogénéisent les déchets avant de les mettre dans l’un des 4 fours (à l’aide de grappins de 3 T).
La combustion des déchets (OM, DIB, DASRI) à plus de 850 degrés dans des fours à grilles ou à rouleaux contrôlés par un conducteur de four qui surveille en permanence tous les paramètres.
La récupération, le tri et le traitement des mâchefers (60000 t par an environ)
Le traitement des fumées et leur rejet à l’atmosphère
Des schémas permettent ensuite de comprendre comment la chaudière fonctionne : de l’eau circule dans des grilles à l’intérieur des zones chaudes du four, en sens inverse des fumées, et la chaleur des fumées va permettre à l’eau de se vaporiser et se transformer en vapeur.

Cette vapeur sera utilisée dans des échangeurs pour chauffer de l’eau (ECC, ECS) et pour faire tourner un turbo alternateur afin de produire de l’électricité. La visite continue au 5ème étage offrant une vue panoramique sur la zone de maturation des mâchefers, la récupération du pluvial, les ruchers et les Pyrénées beaucoup plus loin…

Des panneaux explicatifs détaillent les divers traitements abordés précédemment dans la salle. Enfin, le clou du spectacle : la vue sur la « fosse » au travers de la cabine des pontiers. Vous découvrirez cet impressionnant et surprenant spectacle de la fosse où une quantité astronomique de déchets est brassée et mise dans les trémies des fours.

L’usine fonctionne 363 jours par an, 24 h sur 24h, pour éliminer les déchets par incinération. Les camions, eux, ont des contraintes horaires pour ne pas engendrer trop de nuisances pour les riverains. Une surveillance permanente des rejets atmosphériques, aqueux et solides est assurée pour garantir la sécurité et la qualité.